CE QU'EST LA FRANC-MACONNERIE ...

  • une alliance d'hommes libres
  • un enseignement de conduite morale
  • une voie de formation à la vie
  • une fraternité
  • une éducation à l'amour du prochain et à la tolérance
  • le chemin d'une certaine philosophie de l'existence
  • un apprentissage moral par le biais de la symbolique
  • elle utilise des rites et des symboles pour l'édification de ses membres
  • elle fait profession de foi en une puissance supérieure

CE QUE LA FRANC-MACONNERIE N'EST PAS ...

elle ne fait pas de prosélytisme : ses membres sont cooptés
une association de beaux esprits
ni une religion, ni une secte, ni un ordre religieux
une institution philanthropique qui enseigne à ses membres la pratique de la bienfaisance
une société axée sur la réussite matérielle
elle ne contraint personne à partager des convictions, religieuses politiques ou autres
un tremplin pour accéder à des avantages matériels ou politiques
un forum ou l'on discute religion ou politique
une société secrète : elle ne fait mystère ni de son existence, ni de ses buts

LA FRANC-MACONNERIE EN SUISSE

Réponse à des questions actuelles

Les Francs-maçons se considèrent comme frères et leur Ordre est pour eux une association fraternelle. Ils savent que, quelle que soit la diversité de leurs facultés et de leur condition, tous les hommes viennent au monde avec les mêmes droits. Mais ils savent aussi que, dans la vie courante, cette vérité reste souvent lettre morte. C'est pourquoi ils estiment de leur devoir de susciter et de manifester entre eux comme à l'égard de tout homme des sentiments fraternels. Peut être admis dans l'ordre maçonnique sans aucune considération de croyance, de race, de nationalité, d'appartenance politique ou de condition sociale, tout homme libre, de bonne réputation, désireux d'apporter fraternellement sa contribution à la recherche de la perfection.

Quels espoirs l'Alliance maçonnique cherche-t-elle à satisfaire ?

Tout être humain qui médite de temps à autre sur le monde, sur les signes du temps et sur lui même, éprouve le besoin de travailler à son épanouissement. Il cherche à s'affirmer, à se réaliser. Il désire savoir qui il est, d'où il vient et où il va. Ce sont là des questions que chaque homme sincère se pose. La plupart du temps, il en cherche les réponses en lui même, parfois aussi dans ses contacts ou dans ses lectures.La Franc-maçonnerie peut l'aider à découvrir et à développer sa personnalité, dans une ambiance de chaude amitié et de respect réciproque. En dépit de toutes les différences de personnalité, d'âge, de formation ou d'expérience de la vie, il importe cependant qu'ils partagent les mêmes conceptions fondamentales au sujet de l'objectif, de la raison d'être et de la mission de l'Alliance maçonnique.

Quel est le lien qui unit les Francs-maçons ?

C'es le respect de la personnalité humaine, la reconnaissance de ses particularités et le souci de développer ses propres qualités tout en aidant les autres à en faire de même.

Comment le Franc-maçon cherche-t-il à réaliser ses idéaux ?

Le Franc-maçon ne se contente pas de mots, mais il s'efforce d'observer un comportement conforme à ses idéaux. De ce fait, il doit constamment chercher à s'améliorer. Par une fort continu, il évitera, dans la vie quotidienne, les préjuges et les conceptions actives.Il et nécessaire de pratiquer l'humanisme, la tolérance et l'universalisme, car ces principes se heurtent souvent à des résistances intérieures et à des réactions de défense sentimentales contre d'autres groupes, d'autres cultures ou d'autres nations.Parmi les moyens qui permettent d'y parvenir, il convient de citer l'étude des symboles et des allégories maçonniques. Ils illustrent les problèmes qui préoccupent tout être humain : pourquoi est-il sur terre, quelle est sa position dans le cosmos, quelles sont ses responsabilités envers lui même, envers ses proches et envers l'ensemble de l'humanité ?

Quelle attitude le Franc-maçon a-t-il à l'égard de sa patrie ?

Le Franc-maçon est conscient que chaque être humain à besoin d'une communauté, qu'il ne peut se réaliser, devenir un « homme » au sens social du terme qu'au sein d'un groupe. Tous les types de concepts sociaux, qu'il s'agisse de famille, de la commune ou du canton, ont besoin d'un état qui les réunit et les protège.Il est uni à ses amis dans la volonté de servir l'Etat dans la mesure de ses moyens, d'assumer ses responsabilités, d'être prêt à tout mettre en œuvre pour maintenir la liberté et de sauvegarder l'indépendance de la Suisse.

Quelle est l'attitude du Franc-maçon à l'égard de la religion ?

Les principes maçonniques généraux de la Grande Loge Suisse Alpina proclament fortement la liberté de conscience, de croyance et de pensée. L'Alliance maçonnique suisse rejette expressément toute contrainte de nature à porter atteinte à cette liberté. Le Franc-maçon respecte toute foi et toute conviction sincère.

L'Alliance maçonnique adopte-t-elle une position officielle et collective à l'égard des problèmes sociaux, politiques ou idéologiques ?

Non. En tant qu'institution, elle s'abstient de prendre position, car chaque Franc-maçon a le droit et le devoir de défendre son opinion personnelle en public selon ses convictions. Bien entendu, on attend de lui que, ce faisant, il se conforme aux principes de la Franc-maçonnerie.

L'Alliance maçonnique est-elle une société secrète ?

L'Alliance maçonnique n'est pas une société secrète. Chaque membre peut faire état envers des tiers de sa qualité de Franc-maçon ; en revanche, il n'est pas autorisé à mentionner d'autres membres sans leur assentiment formel. L'Alliance maçonnique est néanmoins une société fermée, à laquelle seuls des membres régulièrement admis peuvent avoir accès.

Les Francs-maçons se prétendent-ils meilleurs que les autres hommes ?

Non, Les Franc-maçon ne prétendent pas être des hommes meilleurs, par contre, ils s'efforcent de s'améliorer et de conformer leur comportement pratique aux principes qu'ils professent. C'est dire qu'à l'instar de tout homme raisonnable, le franc-maçon est conscient de ses limites et de ses imperfections.

Qu'est-ce qu'une Loge et quelle est son activité ?

Une Loge est une association. Elle se compose de maçons.L'Alliance maçonnique groupe des membres de toutes les professions, de tous les milieux sociaux et des différentes confessions. Tout membre d'une Loge à la droit de rendre visite à d'autres Loges, suisses ou étrangères.Ses membres se réunissent régulièrement, pour entendre un exposé ayant trait soit à la Franc-maçonnerie, soit à la philosophie, à l'art ou à la vie pratique. L'exposé est suivi généralement de discutions dans un esprit de tolérance fraternelle.L'admission de nouveaux membres s'effectue lors de réunions particulièrement solennelles, conforment à un rituel précis.

Quelle est l'origine de la Franc-maçonnerie ?

La Franc-maçonnerie tire son origine des loges de tailleurs de pierre qui travaillaient au Moyen Age à la construction de cathédrales. C'est par analogie avec elles que furent fondées les premières Loges de Francs-maçons dont les membres ne se recrutaient plus exclusivement parmi les maçon de profession.Quatre Loges anglaises se groupèrent en 1717 pour créer la première Grande Loge.Actuellement, la Franc-maçonnerie est présente dans presque tous les pays du monde.En Suisse, les premières Loges furent fondées à Genève, Lausanne et Zurich. La « Société des Maçons libres » fut crée à Genève en 1736.En 1844, les Loges se groupèrent à Zurich en une Grande Loge Suisse ALPINA.

La Franc-maçonnerie répond-elle aux exigences de notre époque ?

Comme il ressort de ce qui précède, les principes qui sont à la base de la Franc-maçonnerie ont une valeur permanente. Leur application nécessite cependant des efforts constants, car humanisme, tolérance, universalisme, reconnaissance d'un pouvoir suprême – tous ces fondements de la Franc-maçonnerie – sont souvent en danger. La libre formation de l'opinion personnelle, une foi dépourvue de tout dogmatisme, la possibilité de faire son libre choix en matière spirituelle et religieuse sont constamment mises en cause par l'information de masse. Le fanatisme et l'incompréhension ne cessent de croître.

Comment devient-on Franc-maçon ?

Des conversations avec des d'amis ou dans un cercle de connaissances peuvent susciter un intérêt pour l'Alliance maçonnique.Quand à ceux qui ne disposent pas de relations personnelles avec des Franc-maçon, ils ont la possibilité de solliciter un entretien, sans engagement, avec le représentant d'une Loge.En principe, tout homme de bonne réputation, jouissant de ses droits civiques, peut devenir membre d'une Loge, pour autant qu'il soit prêt à reconnaître l'existence du « Grand Architecte de l'Univers » et à admettre les principes fondamentaux de L'Alliance maçonnique : humanisme, tolérance et universalité.En principe, un Franc-maçon reste membre de sa Loge durant toute son existence, car il s'agit d'une alliance à laquelle on n'adhère qu'après mûre réflexion. En cas de justes motifs, un membre peut démissionner; la Loge a également le droit de lui suggérer de se retirer, ou de prononcer son exclusion.

Pensée du mois, déc. 2016

La haine t'emprisonne, le pardon te libère.

Nelson Mandela

login